PanierPanier
Quel matériel utiliser pour coudre sa lingerie ?

Quel matériel utiliser pour coudre sa lingerie ?

Cela peut paraître compliqué de coudre sa lingerie à la maison, qu’il faut du matériel de couture spécial et une machine à coudre ultra-compétente ?

Rassure-toi, le matériel nécessaire est assez basique, le principal est de savoir l’utiliser 😉

Tu es prête ? C’est parti !

  1. Tout ce qui coupe
  2. Les machines à coudre
  3. Les aiguilles
  4. Les fils
  5. Les fournitures

1. Tout ce qui coupe

Des ciseaux pour tissu :

ciseaux couture tissu DIY →

C’est l’incontournable pour couper facilement tes tissus : des ciseaux bien aiguisés !

Pour garder longtemps ta paire de ciseaux, ne coupe que du tissu avec (exit le papier, les surfaces avec de la colle, etc) sinon ils ne seront plus aussi efficaces.

Un coupe-fil / des petits ciseaux :

petits ciseaux tissus lingerie →

Très pratiques pour couper les bouts de fils ou d'élastiques qui dépassent.

L'accessoire incontournable pour faire de belles finitions.

Un cutter rotatif (et son tapis de découpe) :

couper tissus lingerie cutter rotatif →

Le cutter rotatif est LA découverte que l’on recommande !

C’est comme une roulette à pizza, mais pour couper ton tissu super facilement ! Il existe différents diamètres de lames (de 18 à 60mm).

couper tissus cutter rotatif tapis de découpe →

Cet outil est très pratique, il faut cependant penser à prendre un tapis de découpe pour ne pas rayer la table sur laquelle tu découpes ^^

Des ciseaux à appliqués :

ciseaux apliqués dentelle lingerie →

Il existe un type de ciseaux pour découper les surplus de tissus lorsque l’on fait des appliqués. Ils ont une tête en forme de “bec de pélican” qui permet de relever le trop-plein tissu et de le découper en même temps.


2. Les machines à coudre

Une machine à coudre classique :

machine à coudre DIY lingerie →

Pour réaliser ta lingerie, une machine à coudre classique te suffira. Rassure-toi, pas besoin d’avoir le tout dernier modèle avec l’écran tactile ou autre (la preuve, nos machines à coudre ont plus de 10 ans et elles fonctionnent parfaitement 😊 )

Il faut tout de même vérifier qu’elle possède 3 types de points et qu’ils soient réglables :

Le point droit
Le point de couture classique, mais ne permet pas de faire de coutures élastiques :
point droit couture DIY lingerie ↔
Le point Zigzag
Le point extensible le plus utilisé en lingerie :
point de couture lingerie extensible zig zag ↔
Le point Zigzag 3 points
Point extensible qui te permettra de coudre des élastiques au bord des dentelles :
point de couture lingerie extensible zig zag 3 points ↔
Les points de surfilage
En option, mais très pratique pour faire la finition des bords des tissus si tu n'as pas de surjeteuse :
finition couture surfiler ↔
point de couture surfil ↔

Les pieds presseurs “double entraînement” ou pieds “transporteur”

astuce couture lingerie pied presseur double entraînement →

Cela nous est toute arrivée d’avoir un décalage entre le tissu du dessus et celui de dessous, non ?

C’est parce qu’il n’y a pas le même entraînement entre les griffes de la machine (sur le plateau, au niveau de la canette de fil), et le pied presseur (qui est lisse et laisse facilement glisser le tissu).

C’est pour éviter cela que certaines machines à coudre possèdent un pied presseur “double entraînement”, ou “transporteur” (les machines à coudre professionnelles en sont équipées), ce qui permet aux deux épaisseurs de tissu d’être cousues à la même vitesse.

Si ta machine n’est pas équipée de double entraînement et que tu as souvent des décalages de tissus, il existe des pieds presseurs adaptables à ta machine.

Ils s’accrochent sur la tige du pied presseur habituel, et de petites griffes montent et descendent en même temps que l’aiguille pour entraîner le tissu de dessus (la partie en forme de “U” sur la photo).

Ce type de pied existe pour Janome, Brother, Singer et Bernina. Selon la marque de ta machine, tu peux consulter les catalogues du constructeur.

Une surjeteuse (en option)

couture lingerie DIY surjeteuse finitions →

La surjeteuse permet de réaliser des coutures élastiques, ce qui est très utile pour les tissus avec du lycra. Elle est également utilisée pour les finitions des bords de tous tissus. Elle permet d’avoir des finitions propres et un rendu quasi-professionnel !

Rassure-toi, elle n’est pas obligatoire pour réaliser de la lingerie, à la place tu peux utiliser les points élastiques et de surfilage que propose la machine à coudre.

Une recouvreuse (en option)

machine a coudre lingerie recouvreuse →

La recouvreuse n’est absolument pas obligatoire. Ce type de machine est rarement possédé par les couturières amatrices.

Si tu es l’heureuse propriétaire d’une recouvreuse, sache qu’elle te sera utile pour réaliser les remplis extensibles et il existe également des guides pour réaliser des colletages (des biais extensibles directement coupés dans ton tissu).


3. Les aiguilles

aiguilles à coudre stretch lingerie →

Comme les tissus et élastiques utilisés en lingerie sont fins, il te faut des aiguilles assez fines, sinon tu es assurée de voir des trous d’aiguilles autour des points de couture, et cela fragilise ton tissu (hum, pas génial…)

Pour choisir des aiguilles fines, fies-toi aux numéros notés sur les boîtes d’aiguilles. Plus le chiffre est petit, plus la pointe est fine : 60 (très fin), 75 (grosseur moyenne), 90 (très épaisse).

Les aiguilles qui nous intéressent sont numérotée 70 et 75 et sont parfois nommées “stretch”.

Si ton aiguille a servi depuis un moment, vérifie qu’elle n’est pas “épointée”, c’est à dire que la pointe n’est pas abîmée, elle pourrait accrocher les fibres du tissu ou de l’élastique et créer des défauts.

Les aiguilles jumelées / aiguilles doubles

aiguilles jumelées couture extensible lingerie 4mm  →

Ces aiguilles sont très pratiques pour réaliser des surpiqûres ou des ourlets extensibles.

Pour utiliser ces aiguilles, il faut 2 bobines de fil en haut de ta machine, et ta canette habituelle sous le pied presseur.

Il vaut mieux réaliser plusieurs essais de couture sur des chutes de tissu avant de réaliser ton modèle car il faut souvent serrer la tension de ton fil au maximum pour bien régler ton point.


4. Les fils

Les fils classiques en bobines ou cônes

cones fils couture DIY lingerie →

Il y a beaucoup de choix de fils ! Les fils les plus résistants sont les fils en polyester. Il faut choisir des fils assez fin pour qu’ils rentrent facilement dans les aiguilles.

On les trouve sous forme de bobines (de 100 à 500m) mais aussi en cônes (1000 à 2000m). Les cônes sont indispensables pour les surjeteuses mais peuvent aussi être utilisés pour la machine à coudre classique en remplissant 2 canettes de fils, et remplaçant la bobine du haut par une canette.

Le fil mousse

bobines fils mousse lingerie  →

Le fil mousse est très utilisé pour la lingerie et les maillots de bain. Son aspect mousseux est doux sur la peau, ce qui rend les coutures agréables au porter.

Il en existe en Polyamide et Polyester. On les utilise pour les fils du dessous (en fil de canette, ou dans les boucleurs de la surjeteuse et recouvreuse)

Comme pour les fils classiques, le fil mousse est vendu sous forme de bobine ou de cône.


5. Les fournitures

Maintenant que tu as tout le matériel, il reste à trouver les fournitures telles que les élastiques, bretelles, agrafages, cache-armature, etc.

Pour cela, nous t’invitons à parcourir l’article dédié : “De quelles fournitures as tu besoin pour réaliser ta lingerie ?“, ou consulter notre Lexique.

Les liens et photos de sites internet marchands présents dans cet article ne sont pas sponsorisés, ils sont présentés à titre d’information

📷 Suis-nous !